Sarah LOUVION

Flûte | Soliste de l'Orchestre de l'Opéra de Francfort et du Frankfurter Museumsorchester


Photo

Née dans le nord de la France, Sarah Louvion a étudié la flûte auprès des professeurs Raymond Guiot, Philippe Pierlot et Vincent Lucas. Admise à l'unanimité au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, elle y obtient le 1er Prix de flûte dans la classe d'Alain Marion puis de Sophie Cherrier, ainsi que celui de musique de chambre. Elle finit ses études par le cycle de Perfectionnement.

Grâce à ce palmarès étonnant, Sarah Louvion est lauréate de la Yamaha Foundation of Europe, de la Fondation Meyer, du Mécénat Musical de la Société Générale et de la Fondation Natixis Banque Populaire. Une des originalités de son parcours réside dans le fait qu'elle ait suivi parallèlement des études universitaires scientifiques de mathématiques et physique.

Sarah Louvion a gagné de nombreux prix à des concours internationaux. En 2001, elle remporte le 1er Prix du Concours International de Flûte de Kobé au Japon ainsi que le 3ème Prix du Concours International de Genève. En 1999, elle a obtenu le 2ème Prix au Concours International «Syrinx» de Rome. En Décembre 2011, elle se voit attribuer, à l'unanimité du jury, le Prix International Pro Musicis (catégorie soliste) à Paris.

Ses nombreux engagements la conduisent dans des festivals nationaux et internationaux. Du MIDEM à Cannes au Festival de Prades, de Radio-France à Weilburg en Allemagne entre autre. Elle crée au Festival International de Colmar la sonate pour flûte et piano de Guillaume Connesson, qui lui est dédiée.

Elle fait de nombreuses tournées en Asie, en musique de chambre et avec la pianiste Delphine Bardin (Prix Clara Haskil). Elle a le privilège de se produire dans de très nombreux pays, dont la culture et la civilisation la fascinent : Japon, Taiwan, Thaïlande, Corée, Malaisie, Indonésie, Philippines, Pakistan, Chine, Hong-Kong, Israël, etc..

Depuis 2002, Sarah Louvion est flûte-solo de l'Orchestre de l'Opéra de Francfort et du Frankfurter Museumsorchester, et est régulièrement invitée à jouer au sein des orchestres prestigieux d'Europe.

Passionnée également d'enseignement, elle enseigne régulièrement et donne de nombreuses master-classes en Europe et en Asie.

Elle enregistre son premier CD pour le label allemand Farao Klassik. Acclamé par la critique (5 * Diapason, sélection de France Musique …), il est consacré à la musique française : Concerto de Jolivet, Quintettes de Roussel et Jolivet … ainsi que le 1er enregistrement du concerto de Bauzin, dédié à Jean-Pierre Rampal.

Sarah Louvion se produit régulièrement en soliste : avec le Frankfurter Museumsorchester, l'Orchestre National de Lille, l'Orchestre de la fondation Gulbekian, l'Orchestre de Chambre National de Toulouse, l'Orchestre National d'Ile de France, l'Orchestre Pasdeloup, l'Orchestre de Chambre Amadeus, l'Orchestre de Douai, l'Ensemble de Tokyo et l'Orchestre de Chambre de Moscou …

Sarah Louvion a été invitée à jouer de nombreux concerts en soliste et musique de chambre, dont le Festival International Chopin de Varsovie, le concerto de Mozart avec le Tokyo City Philharmonic Orchestra lors du Muza Kawasaki Summer Festival (Muza Kawasaki Concert Hall), le concerto de Mozart avec le Tokyo Metropolitan Orchestra (Suntory Hall, Tokyo, Mai 2015), le concerto de Nielsen avec le Klagenfurt Staastorchester (KSO), ainsi qu'une tournée de concerts avec l'Orchestre de Chambre de Lausanne, (Lausanne, Victoria Hall de Genève, Nouvel Auditorium de Radio-France, concert Arte Live Web, Février 2015).

Sarah Louvion mène une carrière d'orchestre, de soliste, de musique de chambre, et de pédagogue.

Elle a été Professeur remplaçante pour le semestre d'hiver (2014-2015) à la Musikhochschule de Mainz, et est invitée prochainement, par la prestigieuse Université des Arts de Tokyo (Geidai) en tant que Professeur (Short Term Guest), ainsi qu'au Conservatoire Supérieur de Shanghai.

Parmi de nombreux projets de concerts, Sarah prépare aussi son 2ème CD qui sera dédié à la musique romantique franco-allemande avec piano. Elle alliera ainsi son pays de naissance, la France, avec son pays d'adoption, l'Allemagne.